Forum Végétalien-Végane

Groupe de discussions sur l'alimentation végétalienne et la philosophie végane
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Neutraliser la superstition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Neutraliser la superstition   Mer 19 Mar - 22:58

Le Héraut



Daniel Biwila


Apeuré, le regard implorant la pitié, l’animal surveillait tour à tour mon attitude et celle de la foule qui l'avait poursuivi depuis la rue. Son pelage, noir et blanc, était couvert de tâches de sang.
À cette époque, le quartier dans lequel je vis à Brazzaville avait été secoué par une vague de traitements cruels infligés à des animaux errants. Les jeunes semblaient prendre plaisir à lapider ces animaux, les accusant d’être des «sorciers».
De tels actes motivés par la superstition ne sont pas rares dans certaines régions d'Afrique où la sorcellerie représente un grave fléau. Ici, une certaine opinion populaire croit à tort que quelques créatures de la nature sont ainsi utilisées pour faire le mal.
J'avoue que l'idée de prier pour cette situation particulière de mon quartier ne m’avait pas effleuré jusqu'au jour où ce cas s’était présenté à ma porte. Devant les souffrances évidentes de ce chien, mon cœur s’est serré en pensant aux enfants de nos villes, qui sont parfois aussi accusés de sorcellerie et se retrouvent à la rue, souffrant innocemment le martyr.
Comment la Science Chrétienne pouvait-elle m’aider à faire face à ces mensonges et à rétablir la justice et l’harmonie ?
Il m’est venu à la pensée un passage de Science et Santé où Mary Baker Eddy, après avoir cité l'Apôtre Paul qui parle d’«esprits méchants dans les lieux célestes», explique ceci : «Cet instinct animal et méchant, dont le dragon est le symbole, incite les mortels à tuer moralement et physiquement jusqu'à leurs semblables, et ce qui est pis encore, à imputer le crime à ceux qui en sont innocents.» (p. 563)
Qu’est-ce que cet «instinct animal et méchant» ? Appartient-il en propre à certaines catégories de personnes – ou d’animaux ? J'ai appris dans la Science Chrétienne que les animaux comme les humains sont, dans leur véritable nature, des idées divines, exprimant à des degrés distincts les qualités spirituelles du Créateur, Dieu ou l'unique Esprit. Mary Baker Eddy écrit que toutes les créatures de Dieu «se mouvant dans l’harmonie de la Science, sont inoffensives, utiles, indestructibles» (voir Science et Santé, p. 514).
Un instinct mauvais ne fait donc pas partie de la création divine. En fait, le mal est une non-entité. Il n'est ni une personne, ni un groupe de personnes, ni une chose. Il n'est pas non plus identifié à une région terrestre ou à un environnement donné.
Dieu étant le seul pouvoir réel, tout pouvoir est moral et spirituel. La prétendue force du mal n’est que la croyance au mal. La prétendue force de la sorcellerie n’est que la croyance en son pouvoir. Mais la lumière de la compréhension spirituelle de la toute-puissance de Dieu révélera l’impuissance de la sorcellerie et y mettra fin.
La petite foule furieuse, postée devant le portail, exigeait que je leur livre l'animal à tout prix pour le mettre à mort. Les grands comme les petits, tous armés de bâtons et de pierres, étaient si excités à l'idée de tuer cet animal qu'ils ont improvisé une chanson dans ce sens.
Je devais faire preuve de courage moral. Mais je savais que je n'étais pas seul. L'Amour infini, qui est Dieu, nous environnait tous, maîtrisant harmonieusement la situation. Lorsque nous avons pour motivation de faire le bien, nous ne pouvons manquer de sentir la présence de Dieu.
Et j’ai ressenti Son soutien. Il me semblait que j'avais là une mission pour mon quartier. Ma compréhension spirituelle de la toute-puissance de Dieu pouvait changer quelque chose.
De violents jets de pierres arrivaient en direction de ma véranda. Mais le battant de la porte nous servit de rempart. Je vis le chien fuir en direction du salon. Je le suivis, fermant la porte derrière nous.
Tout cela se passait un matin de bonne heure et la foule resta postée dans la rue pendant plusieurs heures encore, dans l’espoir que je lâcherais le chien. Puis elle se dispersa.
Le chien ne quittait plus la parcelle. Les jours se sont écoulés, et je priais quotidiennement pour voir l'harmonie, donnée par Dieu, régner entre toutes les idées divines.
La transformation ne s'est pas opérée en un instant. Mais au fil des jours, l’animal s'est révélé un bon chien de garde chez lequel tout le monde pouvait remarquer l'expression de qualités telles que la loyauté et l'obéissance. Il était plein de gratitude et d'affection pour les gens de la parcelle. Surtout envers les petits enfants avec lesquels il aimait jouer.
Bientôt, ses anciens bourreaux venaient s'enquérir de la recette qui avait amené cette transformation chez l’animal. Où était passé le chien «sorcier» d'autrefois ? À la vérité, l’animal dangereux ou «possédé» n’avait jamais existé car dans l'univers de l'Esprit tout a été jugé «très bon», dès le commencement. (voir Genèse 1:31)
C'est ainsi que la vague de lynchage d'animaux cessa dans le quartier, grâce à la prière, en accord avec cette prophétie millénaire : «Tu feras alliance avec les pierres des champs, et les bêtes de la terre seront en paix avec toi.» (Job 5:23)
Il est possible en effet de ressentir ici même cet état de paix et de concorde universelle. Quelles que soient les apparences, nos pensées ont un impact sur notre environnement. Lorsque se présentent des situations de cruauté à l’égard d’êtres innocents, nous pouvons faire quelque chose. Même une personne seule peut agir. Face à l’agressivité des croyances superstitieuses, nous pouvons remplir notre pensée de l’amour de Dieu. Les pensées divines de bonté infinie qui transforment notre conscience transforment aussi notre environnement et rendent la liberté à tous ceux qui sont concernés.
Dans son épître aux Romains, l’apôtre Paul évoque « la liberté de la gloire des enfants de Dieu» (voir Rom. 8:21). Aux enfants errants dans les rues de nos villes, quels que soient leur apparence et les préjugés à leur égard, revient aussi de plein droit la gloire d’image et ressemblance de Dieu !
La perception que chacun a du monde s'illumine dans la mesure où ses pensées s'élèvent, se spiritualisent, et où ses croyances à la vie dans la matière disparaissent. Il nous est donné à tous de reconnaître la création divine à jamais parfaite, et cette vision correcte peut apporter l’harmonie dans toute situation.

http://www.leherautsc.com/heraut/articles/0308c.jhtml
Revenir en haut Aller en bas
 
Neutraliser la superstition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le terme superstition plusieurs sens!!!
» Chat noir & Superstition
» La superstition du vendredi 13:
» Comment neutraliser un chien qui mord ?
» odeur de chlore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Végétalien-Végane :: Le labotarium de la pensée :: Textes Spirituels et philosophiques-
Sauter vers: